« Recourir à la foule pour se réapproprier les outils de production. Le crowd working, un outil d’émancipation? | Accueil | Les groupes de presse en Belgique francophone (1/3): le groupe Rossel »