Brésil: la Coupe du Monde 2014, bien plus qu'une histoire de foot...
"Les accidents du travail"

«La réforme du rail, ou quand la SNCB souffre d’une encéphalite aigüe»

Par Delphine Dumont, Form'Action André Renard

Navetteurs.WEBgifLe rail belge s’est profondément transformé depuis une dizaine d’années pour répondre aux ambitions libérales européennes. La SNCB de Papa n’existe définitivement plus. Dans une précédente analyse publiée en 2012 dans D’autres Repères « La réforme du rail, un bras de fer inextricable ? », nous nous sommes attelés à expliquer les enjeux de la réforme du chemin de fer menée par le ministre des Entreprises publiques de l’époque, Paul Magnette (PS). Depuis, et malgré l’opposition des syndicats, une nouvelle structure a été adoptée et mise en place au 1er janvier 2014. Nous tâcherons dans cette analyse de faire le point sur le rail belge.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...