Taux d’intérêts négatifs : ont-ils des effets néfastes pour notre économie ?

Par Stéphanie Cutrona - Form'action André Renard

Désormais, nous sommes face à l’aberration des taux d’intérêts négatifs. En effet, prenons l’exemple de l’Allemagne qui peut demander une prime, dénommé aussi taux d’intérêt négatif, à ses prêteurs. En d’autres termes, celui qui emprunte va recevoir de l’argent. Malheureusement, ces taux négatifs sont une opportunité pour les Etats endettés. Les grands dirigeants ne se priveront pas étant donné que l’agent emprunté sera gratuit.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Que doit-on entendre par « Unité technique d’exploitation » dans le cadre des élections sociales ?

Par Raphaëlla D'Amico - Form'action André Renard

Les élections sociales approchent et dans la plupart des entreprises tant du côté de la direction que du côté des travailleurs ça bosse dur pour calculer si le seuil nécessaire pour l’installation d’un conseil d’entreprise et/ou d’un comité pour la prévention et la protection des travailleurs est atteint. Et dans le cadre des élections sociales, on entend beaucoup parler de la notion d’unité technique d’exploitation (UTE).

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Les licences d’exportation d’armes: Impacts sociaux et économiques

Par Bernard Bolly - Directeur de la Form'action André Renard

En date du 14 juin 2019, le Conseil d’Etat décidait de l’annulation de cinq licences d’armes octroyées par le Gouvernement wallon aux sociétés FN (4 licences) et John Cockerill Défense (ex CMI Défense)
(1 licence) pour des exportations d’armes à destination de l’Arabie Saoudite.

L’objectif de cette analyse n’est pas de faire l’exégèse juridique de cette décision, mais bien de montrer les risques économiques et sociaux qu’elle fait peser sur les entreprises wallonnes de la défense et sur les travailleurs du secteur.

En effet, cette décision du Conseil d’Etat fait naitre différentes craintes que l’on peut résumer comme suit :

  1. crainte quant au risque jurisprudentiel que ces annulations font peser sur les licences futures ;
  2. crainte quant au risque économique et commercial pour les entreprises de la défense wallonne ;
  3. crainte quant à l’utilisation politique qui peut être faite de ces décisions pour « durcir » encore la législation wallonne ;
  4. crainte sociale résidant dans le risque qui pèse désormais sur l’emploi des travailleurs de ce secteur ;
  5. crainte macro-économique, le poids de l’industrie de la défense en Wallonie étant important tant sur le plan des marges ajoutées brutes dégagées que des avancées technologiques développées par ce secteur d’activité

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Mobilité : un cas concret pour (essayer d’) avancer

Par Frédéric Tihon - Form'action André Renard

F. est un travailleur du secteur socioculturel actif dans une association d’éducation permanente. Il vit dans un petit village situé à l’ouest de la province de Liège et travaille dans le centre de la cité ardente. Depuis une vingtaine d’années, il utilise son véhicule personnel pour se rendre à son lieu de travail ainsi que là où son emploi lui impose d’être. Cinq jours par semaine, il accomplit les 25 kilomètres de l’allée et les 25 kilomètres du retour seul dans son véhicule. Les problèmes de mobilité –en vingt ans, il a constaté une explosion du nombre de véhicules sur les routes qu’il emprunte- ainsi que les enjeux climatiques et environnementaux l’ont incité à se poser des questions sur sa manière de se déplacer et sur les conséquences que les actes qu’il porte ont sur son environnement direct. La Semaine de la Mobilité (du 16 au 22 septembre en Wallonie et à Bruxelles) et le ramdam médiatique autour des moyens de transport alternatifs à la voiture unique ont achevé de le convaincre. À titre individuel, qu’est-il prêt à faire pour la mobilité et, plus globalement, pour l’environnement et le climat ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Evolution des salaires en Belgique

Par Bernard Bolly, Directeur de la Form'action André Renard

SalaireWEBCes dernières années, les salaires n’ont connu que de faibles augmentations Le saut d’index, les marges salariales dérisoires, voire inexistantes ont provoqué un tassement sensible des évolutions salariales. A l’heure où l’économie marque des signes de reprise, la question est donc posée de la répartition des fruits de cette nouvelle croissance (certes encore fort fragile) et notamment en terme salarial pour les travailleurs.Au moment où les revendications syndicales martèlent le besoin impérieux pour les travailleurs de retrouver du pouvoir d’achat, mais où les premiers éléments du rapport du Conseil Central de l’Economie laissent à penser qu’aucune marge salariale ne serait disponible dans le cadre des négociations du futur éventuel accord interprofessionnel 2019-2010, il semble utile de faire le point sur la situation des salaires en Belgique.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


L’économie belge crée de plus en plus de « jobs, jobs, jobs » mais aussi de plus en plus de « poors, poors, poors ». La réalité derrière les chiffres du chômage et de la pauvreté.

Par Stéphane Balthazar, Form'action André Renard

PauvretéWEBLe 17 octobre est la Journée mondiale du refus de la misère. Et comme chaque année, début octobre, à l’approche de cette journée de sensibilisation, plusieurs grandes institutions et associations publient des données et rapports sur l’état de la pauvreté et les inégalités socio-économiques. Le bilan général de la Belgique est pour le moins préoccupant sur ces terrains. Le Wallonie est particulièrement concernée de même que la plupart des dix-neuf communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Préoccupant à plus d’un titre. D’une part, parce que les nombreuses données chiffrées qui sont publiées au fil des ans montrent que la pauvreté ainsi que les risques de pauvreté et d’exclusion socio-économique n’y reculent pas. D’autre part, parce que les inégalités continuent de s’y creuser mais également parce que tant les formes de pauvreté que les sources et types de risques de pauvreté prennent des visages sans cesse plus variés. Enfin, en raison du fait que les différentes catégories d’âge et de ménages analysés sont davantage exposés à ces risques en 2017 et 2018 que les quelques années précédentes !

Cet article vous intéresse? Lire la suite en format PDF...


Ces mal-aimées maisons médicales

Par Gérald Jamsin-Leclercq, Form'Action André Renard

Maisons-MédicalesWEBMaggie De Block, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, tout le monde la connaît. C’est la Superwoman des économies dans le secteur des soins de santé. Bras armé de l’actuel gouvernement, elle taille, non pas au scalpel mais à grands coups de hache dans le financement de la santé en Belgique et ce avec les conséquences que l’on connaît : c’est toujours les plus faibles économiquement qui paient le plus durement les mesures d’austérité. Dans son collimateur, entre autres, les maisons médicales, qu’elle accuse de graves lacunes. Elle pointe à la fois un surfinancement, une concurrence déloyale, un nombre trop faible de patients par médecin et un suivi médical déficient,… Une réalité ou une allergie idéologique à la vocation sociale et à la philosophie des maisons médicales ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Bitcoin : la nouvelle ruée vers l’or numérique

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

BitcoinWEBNé au lendemain de la crise financière, le 3 janvier 2009, le Bitcoin a vu le jour grâce à un certain Satoshi Nakamoto, mais son identité n’a jamais pu être réellement établie. Son inventeur en a limité la production à 21 millions unités. Cette limitation devait en faire un objet rare et donc lui allouer plus de valeur. L’homme ne s’était pas trompé. En quelques années, son succès a été fulgurant.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Pour « booster » la croissance économique en Belgique qui est particulièrement fébrile, pourquoi la majorité « suédoise » ne décrète-t-elle pas la fin du blocage des salaires et la relance des dépenses d’investissements publiques ?

Par Stéphane BALTHAZAR, Conseiller économique (FAR asbl)

Blocage-salaireWEBDepuis son installation en octobre 2014, le Gouvernement fédéral ne cesse de se féliciter des avancées substantielles qu'il aurait réalisées dans de nombreux domaines. Or, depuis 2015, malgré des réformes menées au pas de charge (instauration d’un système de pensions à points , réforme de l’impôt des sociétés, flexibilisation du marché du travail, gel généralisé des salaires, etc.), la Belgique se fait de plus en plus épingler pour ses résultats médiocres, notamment sur les problématiques socio-économiques. Par les institutions nationales (BNB, Bureau du Plan, Conseil central de l’Économie, …, Cour des Comptes). Mais aussi internationales comme la Banque centrale européenne, la Commission européenne, Eurostat, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, …, ou encore l’OCDE. Les rapports en tous genres publiés récemment par ces institutions influentes remettent en question explicitement le manque d’efficience et/ou l’utilité de nombreuses politiques publiques qui sont mises en œuvre en Belgique depuis « l’entrée en piste » du gouvernement Michel.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


L’Intelligence artificielle : la révolution du XXIe siècle est en marche

Par Marie Greffe, Form'action André Renard

AIwebHier lorsque l’on parlait d’intelligence artificielle, on s’imaginait que cette sphère de la technologie était réservée à des chercheurs et confinée dans des labos de développement hyper pointu de la technologie. Aujourd’hui, il faut bien se rendre à l’évidence, l’intelligence artificielle existe bel et bien et est accessible à tous. En effet, depuis quelques années, des objets intelligents ont fait leur apparition sur le marché. Les consommateurs, toujours avides de nouveautés, ont relativement vite opté pour ces nouvelles technologies au point qu’elles conditionnent parfois leur vie entière. Prenons le cas, des smartphones. Si certains y sont tellement accros que de passer une seule journée sans relève du parcours du combattant, demain avec l’ajout de capacité d’IA aux smartphones, ils ne pourront tout simplement plus vivre sans. Nous y reviendrons plus tard dans l’analyse.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...