PFAS : la pollution silencieuse

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

Le 8 novembre dernier, la RTBF a diffusé un nouvel épisode de son émission #Investigation intitulé « Polluants éternels, le silence coupable ». Cette enquête menée par Emmanuel Morimont et Romane Bonnemé a fait l’effet d’une bombe, tant au sein de la population que du monde politique. La problématique de la contamination des eaux par des PFAS a été révélée au grand jour ainsi que les manquements des différents organes compétents en matière de contrôle et d’information quant à un risque pour la santé publique.

Cette enquête fait suite à la publication dans le journal français Le Monde d’une carte interactive sur la pollution aux PFAS en Europe et les sites de contaminations. Le journaliste Emmanuel Morimont, spécialisé dans les questions environnementales, va ainsi s’inquiéter que comparativement à la Flandre, la Wallonie n’a que quelques lieux identifiés. Il va alors réaliser lui-même des analyses d’eau potable et d’eau de rejet autour des points suspects, ce qui le confortera dans sa volonté de mener l’enquête.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Élections sociales 2024 : ce qu’il faut savoir sur les fameuses « UTE »

Par Marie Demarche - Form'action André Renard

Alors qu’approche le retentissement des cloches annonçant Noël, un autre calendrier que celui de l’avent commence à préoccuper le monde du travail… celui des élections sociales. Cette année, la procédure a démarré le 15 décembre, premier jour possible de la première date utile du calendrier, à savoir le X-60.

C’est une date cruciale pour tout le reste de la procédure. Ce X-60 est le jour limite où l’employeur doit fournir toute une série d’informations, dont celles nécessaires à la détermination des unités techniques d’exploitation.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...

 


Si l’employeur le fait exprès, qu’il casque…

Par Heinz Evertz - Form'action André Renard

La notion de faute intentionnelle comme levier juridique pour améliorer la prévention des maladies professionnelles en entreprise ? Une approche syndicale du jugement Eternit.

Cela fait plus de cent ans qu’on le sait, l’amiante est une substance très dangereuse. L’inhalation de fibres d’amiante peut provoquer une asbestose et différents types de cancers, dont le mésothéliome, le cancer du poumon, le cancer du larynx et le cancer des ovaires.

Les risques de contracter ces maladies augmentent avec le nombre de fibres inhalées et il n’y a pas de niveau d’exposition en dessous duquel il n’y aurait pas d’effet néfaste sur la santé. Dans la plupart des cas, les symptômes ne se développent qu’après une longue période de latence de 20 à 40 ans, ce qui fait dire aux experts que l’amiante est comme une bombe à retardement. La communauté médicale est consciente des effets néfastes de cette substance depuis le début du XXe siècle, lorsque les premiers cas de mortalité liés à l’amiante ont été diagnostiqués et documentés.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


2030 : vers la fin du CDI en Belgique ?

Par Sandrine Bréda - Form'action André Renard

Pénuries de main d’œuvre, maladies longue durée, émergence de l’intelligence artificielle ou perte totale de sens : le monde du travail fait face aujourd’hui à de nombreux défis. A quoi ressemblera la vie professionnelle des Belges d’ici 2030 ? C’est ce que tente de dévoiler le réalisateur Guillaume Denil à travers son reportage[1] monitoré par Laurent Mathieu qui part à la découverte des jeunes mais également des travailleurs chevronnés qui ont décidé de se reconvertir radicalement, de dédier moins de temps au travail et plus au sens de leur vie, voir qui ont pris le parti de ne plus travailler du tout. Dans la mesure où l’adhésion à l’entreprise n’est plus une évidence ni pour les jeunes ni pour les salariés qualifiés, aujourd’hui, 2/3 des entreprises en Belgique peinent à trouver des profils adéquats pour leurs postes vacants. Que faire pour attirer ces précieux candidats mais surtout comment les garder ? Leurs attentes divergent-elles vraiment selon leur âge ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...

 


Le nouveau souffle de l’industrie chimique belge

Par Andréa Della Vecchia - Secrétaire fédéral Centrale Générale FGTB

« Le prix de l’électricité en Belgique est l’un des plus élevés au monde ». Cette affirmation émane de Febeliec, organisation patronale des industries consommatrices d’électricité et de gaz. Selon ce groupement d’employeurs, « des investissements futurs sont reportés ou déplacés vers d'autres pays » suite à la perte de compétitivité des industries implantées en Belgique. Face à de telles déclarations, il apparaît nécessaire de clarifier la position de notre pays par rapport à ses trois principaux partenaires et concurrents européens que sont l’Allemagne, la France et les Pays-Bas : l’électricité et le gaz sont-ils plus chers chez nous pour les entreprises ? En outre, en matière de compétitivité, le débat ne peut pas résumer au seul facteur énergie. A ce propos, notre pays tient le haut du classement en matière de subventions salariales et la productivité des travailleurs atteint des sommets dans l’industrie chimique belge. Mais plus fondamentalement, quel nouveau souffle recherchons-nous pour les activités chimiques ? Resterons-nous nostalgiques des énergies polluantes bon marché ou entrerons-nous pleinement en transition en plaçant les travailleurs au cœur des solutions ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Juin 2023 : un mois record en termes de faillites

Par Sandrine Bréda - Form'action André Renard

En juin 2023, conformément aux données récoltées par Statbel , les tribunaux de l’entreprise ont enregistré une augmentation de plus de 26% du nombre de faillites en un mois seulement. Cette progression amène ainsi le seuil à 1.092 faillites comptabilisées par les instances en juin, contre 864 en mai. Ce qui signifie qu’à la fin du premier semestre de 2023, Statbel statue sur un total de 5.317 faillites : soit une croissance de 7,4% par rapport à 2022.

Le tableau des données rassemblées par l’office belge de statistiques démontre clairement que les diverses crises, subies par les entreprises belges ces dernières années, ont eu un impact considérable au niveau opérationnel, mais surtout au niveau financier. Qui plus est, près de la moitié des faillites comptabilisées sur les six premiers mois de 2023 concernent des entreprises de moins de 5 ans. Il convient également de préciser, lors de l’interprétation des chiffres, qu’il existe un certain délai entre la cessation de l’activité économique et la déclaration de faillite par le tribunal de l’entreprise : l’impact d’un point de vue économique est ainsi reporté.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La législation en matière de maladies professionnelles en Belgique ( de 1830 à nos jours)

Etude de Mehdi El Mekeddem, Stagiaire à la Form'action André Renard

En Belgique, bien que des initiatives aient été prises dès le XIXème siècle pour aider les travailleurs victimes de maladies liées au travail, souvent sous forme de caisses d’assurance privées et volontaires, il faudra tout de même attendre le 24 juillet 1927 pour que la législation prévoie un cadre particulier aux maladies professionnelles. Pourtant, l’indemnisation de ces maladies est un rouage important de notre système de sécurité sociale. Cette indemnisation est la garantie d’un certain niveau de revenus aux victimes et offre une visibilité aux problèmes de santé liés au travail. Ce système est la conséquence d’une riche histoire de près d’un siècle.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Conflit social chez Delhaize : atteinte au droit de grève ?

Par Mehdi El Mekeddem - Stagiaire FAR

La récente annonce de la direction de Delhaize de transformer ses 128 magasins intégrés en franchises a engendré une série de tensions grandissantes entre les syndicats et la direction. Selon Delhaize, la franchisation représente la seule voie vers un avenir durable, les magasins affiliés étant réputés plus rentables et dynamiques que les magasins en gestion directe. Cependant, cette rentabilité accrue ne peut être atteinte qu'au prix de mesures telles que la réduction du personnel, la baisse des salaires, la flexibilisation de l'emploi et la décentralisation des négociations salariales.

Les salaires dans les magasins franchisés sont inférieurs de 25% à ceux des magasins intégrés, sans même prendre en compte la perte d'avantages extralégaux . De plus, les franchises ont davantage recours à des formes de sous-emploi, offrant moins de protection aux employés et réduisant leur participation à la Sécurité Sociale. Depuis l'annonce ferme de la direction, qui reste campée sur ses positions, les syndicats ont déclaré poursuivre la grève et intensifier les actions dans les dépôts Delhaize, afin d'accroître la pression sur l'entreprise contre la franchisation.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Covid et chimie – L’heure du bilan

Par Andréa Della Vecchia - Secrétaire fédéral Centrale Générale FGTB

« Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ. Tous les secteurs sont arrêtés par le covid. Tous ? Non ! Un secteur peuplé d’irréductibles travailleurs résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la rentabilité est assurée pour les employeurs de la chimie de base, de l’industrie pharmaceutique, de la plasturgie et du caoutchouc… » .

René Goscinny et Albert Uderzo ne nous en auraient pas voulu d’avoir librement repris leur introduction des aventures d’irréductibles Gaulois. De part et d’autre, n’y a-t-il pas des héros qui affrontent des risques et qui osent s’opposer ? De même, la potion magique des uns n’est-elle pas semblable à la solidarité des autres ? Au-delà des ressemblances, nous nous posons la question suivante afin de mesurer économiquement la résilience des travailleurs : quel a été l’impact du covid sur la rentabilité des entreprises de la chimie ? En d’autres termes, la crise sanitaire a-t-elle généré une crise économique dans ce secteur ?

Afin d’y répondre, nous nous sommes basés sur des indicateurs socioéconomiques issus des comptes annuels des entreprises actives en Belgique dans l’industrie chimique. A l’aide du logiciel d’analyse AFIN-A , nous avons récolté des données économiques et sociales propres au secteur pour la période 2018-2021.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le nouveau permis d’environnement pour l’aéroport de Bierset, une solide menace pour l’économie et l’emploi liégeois

Par Fabrice Jacquemart, Directeur de la Form'action André Renard

L’aéroport de Liège, exploité par la société « Liege Airport », est à nouveau au centre d’une polémique qui devrait s’amplifier dans les dernières semaines de cette année et, sans doute, tout début 2023. Une polémique qui oppose développement de l’activité économique et considérations environnementales. Ce n’est pas la seule : mais celle-ci illustre bien une sorte de choc des cultures entre ceux qui pensent qu’il est possible d’évoluer progressivement et ceux qui ne voient de solution que dans la radicalité des choix. Une polémique aussi qui interroge rien moins que sur le fonctionnement du système de concertation dans ces matières sensibles.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...