Aller plus loin pour se rapprocher d’une réelle Europe sociale

Par Heinz Evertz - Form'action André Renard et Thilo Janssen, Transform! Europe

À travers des exemples concrets le présent article, publié dans la revue Luxemburg 1/2019, traduit et adapté pour notre publication d’autres repères, propose des pistes de réflexion pour une Europe sociale digne de ce nom. La première piste part des faits : il y a un écart de richesse important entre les pays en Union européenne! En 2018, le produit intérieur brut (PIB) par habitant en Belgique était d'environ 40.000 euros . Avec environ 10000 et 7000 euros des pays comme la Roumanie et la Bulgarie restent loin derrière. Au niveau des salaires, nous allons retrouver les mêmes écarts : alors que les travailleurs au Danemark, un pays où les salaires sont élevés, gagnent en moyenne 25 euros l'heure, les Bulgares gagnent un peu moins de 1,70 euro. Les politiques d’austérité ont encore aggravé les écarts et la division de l'UE : en Grèce, en Italie, au Portugal et en Espagne, le PIB par habitant a diminué durant ces dernières années.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


France : les Gilets Jaunes portent la colère du peuple

Etude de Marie Greffe - Form'action André Renard

Depuis la mi-octobre la colère gronde en France.

La flambée des prix du carburant, suite à l’envolée des cours du pétrole, et l’augmentation des taxes décidées par le gouvernement Macron a mis le feu aux poudres au sein de la population française. En effet, l’alignement du prix du diesel sur celui de l’essence a agi comme un détonateur. Très rapidement, de nombreux automobilistes ont placé leur gilet jaune de sécurité routière sur le tableau de bord de leur voiture en signe de contestation. Le 31 octobre dernier, 530.000 Français ont signé une pétition demandant une diminution des prix à la pompe et un appel a été lancé en faveur de la tenue d’une manifestation le 17 novembre. Une centaine de groupes Facebook ont été créés afin de rejoindre et de promouvoir le mécontentement de ces citoyens exaspérés par un pouvoir d’achat en baisse constante. Petit à petit le mouvement des « Gilets Jaunes » s’est formé, mobilisé, structuré… mais pourquoi est-il né ? Comment s’est-il constitué ? Comment fonctionne-t-il ? Par cette étude nous allons essayer de comprendre le mouvement, les tentatives de récupérations politiques, l’implication des syndicats et les réponses du gouvernement français face à cette crise peut-être plus profonde qu’il n’y paraît de prime abord.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...

 


La Déclaration universelle des droits de l’homme a 70 ans. Le Pacte mondial sur les migrations est son petit-fils.

Par Frédéric Tihon, Form'action André Renard

DroitHWEBLe 10 décembre 1948, les 58 Etats membres de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptent la Déclaration universelle des droits de l’homme. C’était il y a tout juste 70 ans. Un texte qui précise les droits fondamentaux de l'homme tels qu’ils doivent s’appliquer à l’ensemble des humains de cette planète. Un texte qui n’a pas de véritable portée juridique, seulement une valeur déclarative. Un texte qui n’a donc aucune valeur contraignante. Cette Déclaration universelle des droits de l’homme, c’est aussi, et surtout, un consensus historique faisant de la personne humaine une valeur suprême.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le Pacte de l’Organisation des Nations Unies sur les migrations: exemple d’enjeu sociétal ou utilisation politicienne

Par Bernard Bolly, Directeur de la Form'action André Renard

Pacte-migratoire-marrakechWEBPeu ambitieux et déjà validé, le Pacte sur les migrations de l’ONU qui a été approuvé le 10 décembre dernier à Marrakech a génèré un vent de panique en Europe, notamment en France et en Belgique. Petit rétro-acte. En septembre 2016, partant du principe qu’aucun État seul ne peut espérer s’attaquer à la question migratoire, l’assemblée générale des Nations Unies a décidé de mettre en place un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. L’idée était de refléter les intérêts des pays d’origine, de transit et d’arrivée, en termes de sécurité et de frontières, mais aussi des migrants eux-mêmes, par le biais d’organisations qui protègent leurs droits.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le RGPD : l’Europe se met au contrôle des données

Marie Greffe - From'action André Renard

RGPD.WEBNous vivons dans un monde informatisé de toutes parts. Internet a pris place à nos côtés dans la sphère professionnelle et privée. Entre les ordinateurs au travail, les consoles de jeux connectées, les tablettes ou encore les smartphones. Pas de doute nous évoluons dans une sphère hyperconnectée. Chaque fois que nous nous connectons sur le net nous laissons des traces, notre adresse IP (code de reconnaissance de l’outil que nous utilisons pour aller sur internet). Nous laissons également une emprunte en allant sur différents sites ou tout simplement en nous inscrivant à une newsletter ou en acceptant une carte de fidélité dans un magasin quelconque. Nous y laissons nos données personnelles : nom, prénom, adresse, mail, gsm, etc. tout ce que la fiche de renseignements nous demande pour que nous puissions avoir accès à l’objet désiré.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Des conditions de travail plus sûres et plus saines pour tous. La Commission européenne sur la bonne voie?

Par Heinz Evertz, Form’action André Renard

CancereuropeWEBUn récent article D'Autres Repères avait déjà permis de mettre l’accent sur l’impulsion de la réglementation européenne à travers les directives communautaires en matière de santé et de sécurité au travail. Dans la directive l’Union européenne établit des prescriptions minimales, au-delà desquelles les États membres peuvent aller en adoptant des dispositions plus détaillées qui fournissent une protection supplémentaire aux travailleurs. La directive-cadre du 12 juin 1989 accorde une flexibilité aux États membres en ce qui concerne certaines dispositions, telles que la documentation relative à l’évaluation des risques pour permettre l’adaptation des mesures portant, par exemple, sur la taille des entreprises, la nature de leurs activités ainsi que la nature et l’étendue des risques.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


ONU/l’Arabie saoudite : la Belgique complice par omission

Par Marie Greffe, 6com.be (Form’action André Renard )

OnuasWEBFin avril, l’Arabie saoudite a obtenu le feu vert, pour les quatre ans à venir (2018-2022), par vote secret de 45 des 57 Etats membres du Conseil économique et social des Nations Unies, d’intégrer la Commission des droits des femmes de l’ONU. La nomination de Riyad au sein de cet organe censé s’investir dans la « promotion de l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes » a de quoi surprendre. En effet, le régime salafiste en application dans le pays n’est pas ce que l’on peut appeler un exemple de démocratie appliquée envers la condition féminine. L’Arabie saoudite est en effet connue pour sa pratique d’un islam rigoriste, régi par la notion du « wali al-amr », soit un règlement qui fait en sorte que les femmes doivent se soumettre à la tutelle d’un homme.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


L’Union européenne est en crise et n’a pas d’autre choix que se transformer en profondeur. Ou mourir ?

Stéphane BALTHAZAR, économiste à la FAR asbl

EuropeWEBDepuis plusieurs années, l’Union européenne (UE) fait face à un nombre de chocs et crises sans précédent qui suscitent une inquiétude croissante parmi la population des pays de l’UE (mais également hors Europe). Et qui menacent significativement les valeurs et principes fondamentaux qui ont inspiré ses « pères » fondateurs, à savoir: l’instauration et le maintien d’une paix durable entre les pays du Vieux continent ; la mise en place et la promotion de processus et mécanismes garantissant la démocratie participative (basée sur le suffrage universel) et les libertés humaines fondamentales ; l’amélioration continue du bien-être des populations en se basant sur des politiques économiques mixtes, cherchant un équilibre acceptable entre le libre-échange commercial et le développement de programmes et services publics ambitieux (on parle d’État-Providence) ; … ; ou encore, la coopération croissante des États sur les terrains de l’économie, de la recherche scientifique, de la justice, de la sécurité et la défense. Une approche qui fait sens et qui avait trouvé un écho tout particulier auprès des populations européennes meurtries, au lendemain de 1945, par le conflit armé le plus dévastateur de l’histoire récente.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Présidentielle américaine : Mieux comprendre le phénomène Trump

François Thyrion, stagiaire à la Form’Action André Renard

Trump-presidential-announcement-2015Alors que le candidat républicain est sujet à de nombreuses railleries et fait l’objet de multiples controverses dues à sa campagne politique, celui-ci reste néanmoins le favori du camp républicain. Ces dernières années, les présidentielles américaines ont à jamais marqué l’histoire du pays par l’élection en 2008 de Barack Obama, premier président afro-américain des États-Unis. Cet aboutissement peut se traduire par une volonté de changement et d’évolution de la part du peuple américain. En effet, suite à la situation économique chaotique due à la crise des subprimes de 2008, les Américains élisent un président démocrate après le double mandat du républicain G.W.Bush. Bien que Barack Obama ait également réussi à réitérer son mandat, l’importance des idées véhiculées par le président actuel s’amenuisent, vu le soutien porté par les américains au programme, très souvent discrédité, de Donald Trump.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Une Commission au-dessus de tout soupçon ?

Heinz EVERTZ, Form’action André Renard

Commission-européenne
Les journaux belges et internationaux ont soulevé à plusieurs reprises des soupçons pesant sur la Commission européenne (actuelle et précédente) et qui touchent à plusieurs dossiers liés au rôle joué par les lobbies au sein des institutions européennes. C’est ainsi que la presse a annoncé la levée de l'immunité diplomatique de M. Giovanni Kessler le directeur de l’Office de lutte anti-fraude de l’Union (OLAF) dont le rôle avait été fortement contesté dans le cadre d’une affaire concernant la précédente Commission européenne, sous la présidence de José Manuel Durao Barroso. Cette affaire, denommée Dalligate, selon le nom du commissaire européen John Dalli, n’a pas cessé d’occuper le Parlement européen depuis octobre 2012. Quasi au même moment sortait l’information comme quoi le Parlement européen allait installer une commission d’enquête sur le scandale Volkswagen. Bien qu’il n’y ait pas de lien direct entre les deux dossiers, il nous semble néanmoins utile d’en expliquer les tenants et aboutissants.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...