Belgique : les pictogrammes et labels débarquent au cinéma

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

Le Belge aime le cinéma. A chaque sortie d’un nouveau dessin animé, des milliers de familles se pressent dans les salles obscures afin de découvrir les aventures d’un nouveau héros sorti de l’imaginaire des grands studios hollywoodiens, européens ou encore japonais. Qu’il s’agisse de films à grand ou à petit budget, les petites têtes blondes se délectent des réalisations Depuis près de 100 ans, la Belgique utilise un système jugé archaïque dans la labélisation des films qui sortent sur son territoire. En effet, jusqu’à présent, le système ne prévoyait que deux labélisations : enfant admis (EA), 12+, ou enfants non admis (ENA). Cette catégorisation des films était le fait d’une commission intercommunautaire de contrôle, qui après avoir visionner les productions cinématographiques, estimait s’ils convenaient à un public de moins de 12 ans (EA), de moins de 16 ans (12+) ou au plus de 16 ans (ENA).

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Les navettes autonomes : la Belgique se met à l’ère d’une nouvelle mobilité

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

De nos jours, les avancées technologiques sont de plus en plus présentes dans la sphère publique. Les nouveaux développements en matière de véhicules collectifs autonomes sont prometteurs. Si au départ, les premiers tests se sont cantonnés sur de petites distances et dans des zones fréquentées uniquement par des piétons ou cyclistes, tout doucement, les navettes autonomes débarquent sur nos routes et les distances qu’elles parcourent s’allongent.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Internet, le cancer de la démocratie

Par Delphine Dumont, Form'action André Renard

Le web a soufflé ses trente bougies cette année. En seulement trois décennies, cette technologie s’est développée d’une manière fulgurante, dépassant même les objectifs des pionniers. Dans une précédente analyse de D’Autres Repères, nous démontrions que l’invention de Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, les papas du web, avait un but universel et philanthrope :  donner aux êtres-humains un accès illimité à l’information gratuitement et librement. Mais c’était sans compter sur d’autres génies du numérique aux objectifs plus vénaux.

Effectivement, le web est aujourd’hui dominé par Google, Amazon et Facebook. Avec la firme Appel, elles sont désignées sous l’acronyme GAFA parce qu’elles représentent les quatre entreprises les plus puissantes du monde de l'internet (et du monde tout court !). En l’espace de quelques années, celles-ci sont devenues incontournables dans leur domaine. Il serait d’ailleurs inutile de les présenter dans cet article. Il est néanmoins plus intéressant d’analyser leur fonctionnement et la manière dont elles sont devenues une menace pour notre démocratie.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Hôpital numérique : l’informatisation médicale à tout prix ?

Par Stéphanie Cutrona, Form'action André Renard

On constate que beaucoup d’hôpitaux se dirige vers le numérique et les nouvelles technologies de l’information. En effet, ces technologies de l’information sont de plus en plus utilisées, ce qui permet d’améliorer la qualité des soins, gagner en efficacité pour le personnel et en confort pour les patients. Des grands progrès dans l’amélioration de la prise en charge des patients ont pu être réalisés grâce aux avancées technologiques. Cependant, il est important de ne pas négliger que ces gains ont aussi amené de nouveaux risques significatifs et des menaces potentielles liés à l’informatisation des données de santé. Seulement pour rester à la pointe, tout hôpital devra se moderniser pour une meilleure qualité du service médical apporté au patient. Cette modernisation ne doit pas se faire à n’importe quel prix. La mise en place de ces nouveaux systèmes d’information hospitaliers et la gestion du risque représentent un enjeu considérable pour les institutions de santé et une préoccupation plus que primordiale pour un hôpital.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Grandeur et décadence du Web

Par Delphine Dumont - Form'action André Renard

12 mars 1989, au CERN en Suisse, Tim Berners-Lee, physicien et informaticien britannique, dépose sur le bureau de son chef, Mike Sendall, un document intitulé « Gestion de l’information : une proposition ». Un véritable charabia, même aux yeux du directeur. Sans le savoir encore, Tim Berners-Lee vient d’inventer un mécanisme permettant l’échange facile d’informations qui bouleversera littéralement le monde. Son idée? Donner aux chercheurs éparpillés dans les centres de recherches le moyen d’accéder aux informations stockées dans les ordinateurs de chacun. L’ancêtre de ce qui va devenir le web (www) est né ce jour-là. Trente ans plus tard, le web est partout. Quasi invisible tellement il fait partie de notre quotidien. Comment est-ce arrivé et pourquoi ? Comment les pionniers ont-ils vécu cette évolution ? Comment imaginer l’avenir, avec ou sans le web ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Maison connectée : le nouveau cheval de bataille de la livraison à domicile

Par Marie Greffe - FAR

Les avancées faites ces dernières années dans la connectivité des objets et le développement des maisons intelligentes devraient faire sauter petit à petit la réticence des citoyens envers les nouvelles technologies liées à la sécurité des habitations. En effet, de plus en plus de consommateurs optent aujourd’hui pour les serrures connectées qui s’appliquent sur une simple porte d’entrée afin de ne plus devoir utiliser de clé pour rentrer dans leur habitation ou fermer la porte une fois à l’intérieur, mais gèrent cette opération grâce à leur smartphone. Si ce système n’est pas nouveau, les améliorations apportées ces dernières années à ces technologies comme la possibilité d’ouvrir à distance l’habitation, de donner des codes temporaires (ou pas) aux personnes autorisées à se rendre dans la maison (gens de maison, livreurs, parents, amis, promeneurs d’animaux, etc.) ou encore d’actionner automatiquement l’ouverture de la porte via son smartphone (dans sa poche ou dans son sac) par le simple fait d’être à une distance proche de la serrure, a déjà convaincu les férus de nouvelles technologies.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La CCT 39 comme levier pour un nouveau pacte social?

Par Heinz Evertz, Form'action André Renard

Cct39WEBDans le cadre des résolutions de son congrès de juin 2018, la FGTB revendique « davantage d’emprise sur les processus de changement au sein des entreprises. Les représentants des travailleurs doivent être informés au préalable des investissements planifiés et des conséquences possibles sur l’organisation du travail et pouvoir formuler des propositions (alternatives) en la matière ». A cette finalité la FGTB estime que la CCT 39 doit être évaluée et améliorée de façon à devenir un véritable levier syndical pour la compréhension, l’anticipation et le pilotage des changements. L’objectifs de la présente analyse est de rappeler le contenu de cette fameuse CCT 39 et de la placer dans le contexte actuel.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Fake news : le vrai et le faux

Par Frédéric Tihon, Form'action André Renard

FakeWEBA la fin du dernier été, la ministre grecque de la Culture, Myrsyni Zorba, annonce via Twitter le décès du réalisateur de 85 ans Costa Gavras. Dans la foulée, ou presque, des agences de presse (Associated Press) et des médias du monde entier (France 24, The New York Times, The Washington Post) relayent la nouvelle. Costa Gavras est pourtant bel et bien vivant, il le confirmera de vive voix à la télévision grecque dans les heures qui suivront. La ministre aussi fera volte-face : c’est un faux compte Twitter à son nom qui a répandu la fausse nouvelle. Bienvenue à l’ère des « fake news ».

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Bitcoin : la nouvelle ruée vers l’or numérique

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

BitcoinWEBNé au lendemain de la crise financière, le 3 janvier 2009, le Bitcoin a vu le jour grâce à un certain Satoshi Nakamoto, mais son identité n’a jamais pu être réellement établie. Son inventeur en a limité la production à 21 millions unités. Cette limitation devait en faire un objet rare et donc lui allouer plus de valeur. L’homme ne s’était pas trompé. En quelques années, son succès a été fulgurant.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


L’Intelligence artificielle : la révolution du XXIe siècle est en marche

Par Marie Greffe, Form'action André Renard

AIwebHier lorsque l’on parlait d’intelligence artificielle, on s’imaginait que cette sphère de la technologie était réservée à des chercheurs et confinée dans des labos de développement hyper pointu de la technologie. Aujourd’hui, il faut bien se rendre à l’évidence, l’intelligence artificielle existe bel et bien et est accessible à tous. En effet, depuis quelques années, des objets intelligents ont fait leur apparition sur le marché. Les consommateurs, toujours avides de nouveautés, ont relativement vite opté pour ces nouvelles technologies au point qu’elles conditionnent parfois leur vie entière. Prenons le cas, des smartphones. Si certains y sont tellement accros que de passer une seule journée sans relève du parcours du combattant, demain avec l’ajout de capacité d’IA aux smartphones, ils ne pourront tout simplement plus vivre sans. Nous y reviendrons plus tard dans l’analyse.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...