Mark Zuckerberg, un Christophe Colomb des temps modernes

Par Delphine Dumont - Form'action André Renard

Le métavers, un nouveau monde à explorer exploiter

« Tu prends la pilule bleue, l'histoire s'arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux.
Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu'où va le terrier. »
(Morpheus à Neo)-Matrix

Le 28 octobre dernier, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, annonce la naissance de META, une nouvelle marque d’entreprise qui rassemble désormais toutes ses applications et technologies. Cette nouvelle est peut-être passée inaperçue auprès des millions d’utilisateurs de Facebook, Messenger, WhatsApp ou encore Instagram et pour cause, l’interface de ces plateformes, n’a pour ainsi dire pas changé. On trouve une simple indication furtive à l’ouverture de ces applications : le logo de l’application suivi de « from META ».

Pourquoi le PDG d’une des plus importantes entreprises mondiales, a-t-il pris cette décision ? Qu’y a-t-il derrière cette grosse opération ? Est-ce purement du marketing ? Y a -t-il des raisons financières, ou ambitionne-t-il quelque chose de plus vaste encore ? Ou est-ce tout ça à la fois ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...

 


Pension- A quoi devons-nous, nous attendre ?

Par Raphaëlla D'Amico - Form'action André Renard

La ministre des Pensions Karine Lalieux (PS) a dévoilé son projet de réforme

Après quasi un an de préparation, la ministre Karine Lalieux a, comme elle l’avait annoncé, dévoilé les grandes lignes de son projet de réforme des pensions . Celui-ci vise à renforcer "la justice sociale, soutenir l’emploi et redonner confiance aux citoyens, grâce à un système plus lisible".

Maintien du relèvement de l’âge de la retraite mais instauration d’un « Âge de la retraite souple »

Pour rappel, l’âge légal de la pension reste de 66 ans en 2025 67 ans en 2027 C’est le gros point de la réforme des pensions. Si la ministre ne touche pas à l’âge légal de la pension qui reste à 65 et 67 ans, ce que déplore les organisations syndicales, la ministre propose en revanche d’instaurer un "âge de la retraite souple". Actuellement, un travailleur peut prendre sa pension anticipée à 63 ans et 42 ans de carrière, à 61 ans et 43 ans de carrière ou encore à 60 ans et 44 ans de carrière. Nouveauté : la ministre entend assouplir l’âge de la retraite anticipée. Tous ceux qui afficheront 42 ans de carrière à leur compteur pourront désormais accéder à la retraite anticipée dès 60 ans. Concrètement, la ministre instaure une pension anticipée pour tous les Belges (salariés, fonctionnaires statutaires et indépendants) dès 60 ans à condition d’avoir une carrière de 42 ans.

Cette analyse vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Politik – Quand le syndicat crève l’écran!

Par Philippe Bordignon - Pour la FGTB Liège - Huy - Waremme

Le mercredi 17 novembre dernier, la salle Francisco Ferrer de la Cité Miroir accueillait l’ex-Monsieur Cinéma de la RTBF, Philippe Reynaert, pour une conférence sur la représentation du syndicalisme dans le cinéma. Présents en nombre, les délégués syndicaux de la FGTB Liège-Huy-Waremme, en formation avec la Form’action André Renard, s’apprêtaient à assister à une revue magistrale des œuvres de fiction où le syndicalisme s’octroyait une place de choix.

Un sujet vaste abordé à travers une sélection éclectique. Avec un rappel préalable : le cinéma a été de tout temps le miroir de son époque influençant la manière de penser des gens.

D’autant que la dimension sentimentale n’est jamais loin. En effet, le père de Philippe Reynaert était lui-même métallurgiste – dans un laminoir – et, de surcroît, délégué syndical. Son ciné à lui, c’étaient les Gabin, Ventura, etc. véhiculant une représentation « old school » des défenseurs des travailleurs.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...

 


Poussée par la flambée des prix de l’énergie, l’inflation est de retour et à son plus haut niveau depuis 2012. Une situation préoccupante qui semble partie pour durer !

Par Stéphane Balthazar - Form'action André Renard

Depuis le début du mois de septembre, il n’y a pas un jour où la presse ne souligne le retour en force de l’inflation. Le taux d’inflation en zone euro a dépassé le seuil des 3 % en septembre sur une période de douze mois. Il s’agit du plus haut niveau atteint depuis l’automne 2008 ! Et ce sont surtout les flambées récentes des prix des énergies, mais aussi celles des matières premières, qui expliquent ce retour soutenu de l’inflation. Un phénomène pour le moins préoccupant car, pour de plus en plus d’économistes, il semble parti pour durer et agite le spectre d’une véritable crise énergétique internationale. Une situation critique qui exige une intervention urgente et adaptée de la part des autorités publiques, pour protéger en priorité les secteurs économiques les plus exposés et les ménages les plus fragiles. Certains grands pays européens comme la France et l’Italie, ou encore l’Espagne ont déjà agi de façon substantielle à ce titre. De son côté, comme souvent, gouvernée par une coalition hétéroclite au Fédéral (la « Vivaldi »), la Belgique tarde à prendre des mesures fortes en la matière.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Fédération Wallonie-Bruxelles : la réforme du rythme scolaire sur la table pour la rentrée 2022

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

Début septembre, la rentrée scolaire s’est quelque peu affranchie du spectre du Covid-19. Si elle n’a pas été complètement placée sous le sigle du retour à la normale, elle s’en est rapprochée farouchement. Les mesures sanitaires restaient évidement toujours d’application mais étaient moins contraignantes que l’an dernier. En primaire et secondaire, les enseignants peuvent ôter leur masque lorsqu’ils enseignent de manière statique où lorsqu’ils sont installés à leur place lors d’une réunion entre adultes. Les élèves du secondaire peuvent retirer leur masque une fois assis à leur place en classe. Notons encore le retour de tous en présentiel en Wallonie grâce notamment à une couverture vaccinale importante. A Bruxelles, face à un taux de vaccination encore trop faible, des mesures plus contraignantes et restrictives ont dû être prises. Les conditions de fermeture des classes en cas d’élèves/professeurs positifs au Covid et les mises en quarantaine suite à un contact proche avec une personne positive ont été revues. Si ces dernières sont moins strictes qu’en 2020, elles restent d’application et posent questions quant au suivi des apprentissages des enfants.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Les cancers professionnels doivent devenir une priorité syndicale

Par Heinz Evertz - Form'action André Renard

Un communiqué de la commission européenne annonçant le lancement du Plan européen de lutte contre le cancer avance un chiffre inquiétant au sujet des cas de cancers diagnostiqués en 2020. Un cancer a été diagnostiqué chez 2,7 millions de personnes dans l'Union européenne (UE), et a entraîné le décès de 1,3 million de personnes. Le communiqué conclut qu’en l’absence de mesures décisives, les cas de cancer devraient augmenter de presque 25 % d'ici à 2035 et devenir ainsi la principale cause de décès dans l'Union.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Succession de contrats de travail à durée déterminée et de contrats de remplacement - la Cour constitutionnelle a tranché

Par Raphaëlla D'Amico - Form'action André Renard

Dans son arrêt du 17 juin 2021, la Cour constitutionnelle a jugé que le fait qu’il n’y ait pas d’interdictions ou limites prévues par la loi en cas d’alternance de contrats de travail à durée déterminée (CDD) et de contrats de remplacement violait la Constitution. Elle invite le législateur à légiférer sur cette question.

Que dit la loi ?...

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


L’indexation des salaires n’est pas (vraiment) une augmentation

Par Frédéric Tihon - Form'action André Renard

Si l’indexation des salaires des salaires n’est pas une augmentation, qu’est-elle alors ? Pour le comprendre, il faut expliquer le mécanisme de l’indexation automatique des salaires. Une spécificité bien belge puisque, en Europe, seuls le Grand-Duché du Luxembourg et Chypre disposent d’un système qui peut être comparé à ce que nous connaissons dans notre pays. Mais revenons-en à notre système d’indexation et à sa définition. En Belgique, les salaires et les allocations sociales sont automatiquement adaptés à la hausse en fonction de l’augmentation du coût de la vie. C’est cela que l’on appelle l’indexation automatique des salaires.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La loi relative au Bien-être au travail fête ses 25 ans

Par Heinz Evertz, Form'action André Renard

En cette période estivale, nous venons de fêter le 25e anniversaire de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l’exécution de leur travail. Une loi qui a été un véritable tournant dans la prévention des risques professionnels et qui demande que l’on se pose quelques questions quant à ses résultats et d’éventuelles améliorations à y apporter.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Payé à ne rien faire, vraiment ?

Par Raphaëlla D'Amico - Form'action André Renard

La jurisprudence relative à l’évaluation des services de garde a évolué tant au niveau national qu’au niveau européen. Un arrêt récent de la Cour de justice de l’Union européenne concernant les gardes à domicile assurées par des pompiers volontaires de la ville de Nivelles a changé la donne.

Penchons-nous sur la question…….

On entend par durée du temps de travail « le temps pendant lequel le personnel est à la disposition de l’employeur » . Au niveau de l’Union européenne, la définition est identique «temps de travail : toute période durant laquelle le travailleur est au travail, à la disposition de l’employeur et dans l’exercice de son activité ou de ses fonctions, conformément aux législations et/ou pratiques nationales ». Il s’agit donc du temps pendant lequel, le travailleur doit répondre à toutes les sollicitations de son employeur. Précisons que cette notion de temps de travail est indépendante de la notion de travail effectivement ‘fourni’ ou ‘effectif’. Il suffit donc que le travailleur soit à la disposition de l’employeur et réponde à ses sollicitations pour considérer ce temps comme du temps de travail et ce, quelle que soit la ‘rentabilité’ ou encore ‘l’intensité’ du travail fourni. Dans beaucoup de secteurs, des services de gardes sur le lieu de travail ou à domicile sont organisés. Que ce soit dans le secteur hospitalier, informatique ou encore de dépannage, le travailleur doit être de garde ou de permanence durant certaines périodes afin de répondre aux sollicitations de son employeur.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format pdf...