Mobilité : un cas concret pour (essayer d’) avancer

Par Frédéric Tihon - Form'action André Renard

F. est un travailleur du secteur socioculturel actif dans une association d’éducation permanente. Il vit dans un petit village situé à l’ouest de la province de Liège et travaille dans le centre de la cité ardente. Depuis une vingtaine d’années, il utilise son véhicule personnel pour se rendre à son lieu de travail ainsi que là où son emploi lui impose d’être. Cinq jours par semaine, il accomplit les 25 kilomètres de l’allée et les 25 kilomètres du retour seul dans son véhicule. Les problèmes de mobilité –en vingt ans, il a constaté une explosion du nombre de véhicules sur les routes qu’il emprunte- ainsi que les enjeux climatiques et environnementaux l’ont incité à se poser des questions sur sa manière de se déplacer et sur les conséquences que les actes qu’il porte ont sur son environnement direct. La Semaine de la Mobilité (du 16 au 22 septembre en Wallonie et à Bruxelles) et le ramdam médiatique autour des moyens de transport alternatifs à la voiture unique ont achevé de le convaincre. À titre individuel, qu’est-il prêt à faire pour la mobilité et, plus globalement, pour l’environnement et le climat ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La taxe kilométrique, bientôt une réalité à Bruxelles ?

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

Depuis plusieurs décennies, très régulièrement les politiques belges s’interrogent sur la mise en place d’une taxe kilométrique ou de « vignette » sans qu’un accord entre les Régions n’aient jamais finalement abouti. La pierre d’achoppement résidait notamment dans le fait que le Nord du pays plaidait pour la première solution, tandis que le Sud pour la deuxième. Pour rappel, en mai 2008, l’ancien ministre de la Mobilité (PS) Michel Daerden, rappelait son approbation pour la mise en place d’une vignette pour les véhicules légers pour autant que celle-ci ne coûte rien aux citoyens. Il envisageait alors en échange de cette nouvelle taxation, la fin de la taxe de la télé-redevance. Plus de dix ans après, la taxe kilométrique revient sur la table des négociations et plus précisément sur celle du gouvernement bruxellois. En effet, dans la nouvelle déclaration de politique régional bruxelloise présentée par le gouvernement Vervoot III en juillet dernier, on retrouve le souhait du gouvernement de conclure « un accord de coopération entre Régions visant à mettre en œuvre une tarification kilométrique intelligente des véhicules légers sur la zone métropolitaine ou l’ensemble du territoire national ». Le texte souligne que cette taxe à l’usage remplacerait la taxation actuelle. Si on lit entre les lignes, on comprend rapidement que l’objectif du gouvernement est de désengorger Bruxelles surtout aux heures de pointe. Elke Van den Brandt (Groen), ministre bruxelloise de la Mobilité, espère pouvoir conclure un accord avec les autres Régions, mais annoncé déjà que si cela n’est pas possible, un plan B est déjà prévu.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le Ras-le-bol des infirmier(e)s : baromètre d’un métier sous tension

Etude par Marie Greffe- Form'action André Renard

Le malaise des infirmières et infirmiers n’est pas une chose nouvelle. Depuis de nombreuses années, le personnel des soins de santé est en souffrance dans nos hôpitaux, maisons de repos (MR) et maisons de repos et de soins (MRS), mais cette colère était restée contenue au sein des institutions jusqu’il y a peu. Les blouses blanches, exténuées, sont finalement sorties dans la rue pour exprimer leur désarroi face à un métier qu’elles n’arrivent plus à assumer. Début juin, à l’instar des jeudis en faveur du climat s’est déclenchée la contestation du personnel hospitalier : les mardis des blouses blanches. Mais qu’est-ce qui a mis le feu aux poudres? La réforme des hôpitaux ? Les nouvelles suppressions dans le budget des soins de santé décrétées par le gouvernement Michel ? Les nouveaux réseaux hospitaliers? Ou tout simplement s’agit-il de l’expression spontanée d’une marmite qui couvait depuis des années et qui a enfin trouvé l’espace pour exploser ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La Wallonie s’engage dans le zéro déchet plastique à usage unique

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

En janvier 2018, l’Union européenne a adopté une nouvelle stratégie sur les matières plastiques. Cette démarche s’inscrivait dans le cadre d’une transition vers une économie circulaire (en produisant, utilisant et recyclant différemment). L’objectif était de faire en sorte que tous les emballages en plastique sur le marché européen soient recyclables d’ici à 2030 tandis que la consommation de plastique à usage unique soit réduite au maximum et l’utilisation intentionnelle de microplastique limitée.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Changement du code des sociétés : la réforme est-elle salutaire ?

Par Stéphanie Cutrona - Form'action André Renard

Début de l’année 2019, de nombreux changements sont entrés en vigueur notamment la réforme du code des sociétés. Celle-ci a pour but de moderniser, flexibiliser et simplifier les règles appliquées aux entreprises belges. De plus, le nouveau cadre réglementaire encouragera les nouvelles vocations entrepreneuriales, ce qui permettra de relancer l’économie belge. Toutes ces modifications de statuts vont s’établir dans une période « transitoire » de 5 ans. Pendant cette transition, de nombreux dirigeants devront revoir et adapter la forme juridique de leur entreprise. Le nouveau code des sociétés devra être d’application le 1er mai 2019. Les sociétés existantes auront pour obligation de s’aligner sur les nouvelles règles en vigueur jusque 2024, date ultime.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Intérimaires, quels sont vos droits ?

Par Raphaëlla D'Amico - Form'action André Renard

L’actualité récente nous a bouleversé avec le décès d’un travailleur intérimaire décédé dans l’entreprise où il travaillait. Malheureusement, ce cas ne semble pas être le premier et le nombre de plaintes des travailleurs intérimaires concernant leurs conditions de travail y va croissant . Nous avons tous dans notre entourage, un parent, un proche, un ami qui travaille comme intérimaire et il n’est pas superflus de lui rappeler qu’il a des droits.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Quelle réalité sur le terrain dix ans après la ratification de la Convention ONU en Belgique ?

Par Heinz Evertz - Form'action André Renard

La Convention relative aux droits des personnes handicapées a été ratifié par la Belgique il y a tout juste 10 ans. A travers la ratification, la Belgique s’est engagée à respecter son contenu et à présenter des rapports réguliers à un comité d’experts indépendants. La présente contribution nous permettra de faire un rappel des orientations prônées par la convention et de confronter les principes avec les réalités sur le terrain.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Stop à la culpabilisation écologique

Par Gérald Jamsin-Leclercq - Form'action André Renard

Save the planet ! On ne peut être que d’accord avec les revendications écologiques portées haut et fort par les jeunes et moins jeunes. Le réchauffement climatique, la pollution, l’épuisement des ressources naturelles, le plastique… doivent faire partie de nos préoccupations immédiates. Mais sommes-nous coupables de ces vacances en avions ? De l’acquisition de ce nouveau smartphone ? Ou encore de l’achat ces produits suremballés ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Elections sociales 2020- quelles sont les nouveautés?

Par Raphaëlla D'Amico, Form'action André Renard

La loi du 04 avril 2019 modifiant la loi du 04 décembre 2007 relative aux élections sociales a été publiée au Moniteur belge du 30 avril 2007 et la date des prochaines élections sociales est désormais connue : elles devront se tenir entre le 11 mai et le 24 mai 2020. Quelles sont les nouveautés auxquelles il convient d’être attentif ?

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Les trottinettes électriques, vers un nouveau modèle de déplacement urbain

Par Marie Greffe - Form'action André Renard

Depuis un peu plus d’un mois maintenant, les trottinettes électriques en libre-service ont débarqué en Cité ardente. Présent depuis plusieurs mois à Bruxelles ou dans d’autres grandes villes (à Namur depuis mai), le concept n’avait pas encore jeté son dévolu sur Liège. C’est chose faite et nul ne peut l’ignorer. En effet, ces engins motorisés sont partout. Impossible de marcher en rue sans en croiser une ou d’éviter une autre stationnée sur le trottoir. Il faut dire que leur location est rapide et sympa puisqu’en quelques clics sur un smartphone on loue l’engin et après utilisation, on le gare peu importe l’endroit (enfin presque) et on ferme la session. A Liège, c’est l’entreprise Lime qui a lancé le marché la première. Elle a déployé en mai dernier quelque 140 engins sur le sol liégeois. Depuis, deux autres opérateurs (Flash et Trotti) sont venus se rajouter à l’offre montant le parc de free-floating à plus de 400 trottinettes. On comprend mieux qu’au vu de l’offre, elles ont rapidement envahi l’espace urbain au grand dam de certains Liégeois qui sont dérangés par la présence de ces nouveaux engins notamment lorsqu’ils encombrent les trottoirs lors de leur stationnement. Il n’est pas difficile d’imaginer que ce nouveau mode de déplacement facile d’accès, ludique et fun a rapidement séduit les jeunes et les citadins.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...