Aller plus loin pour se rapprocher d’une réelle Europe sociale

Par Heinz Evertz - Form'action André Renard et Thilo Janssen, Transform! Europe

À travers des exemples concrets le présent article, publié dans la revue Luxemburg 1/2019, traduit et adapté pour notre publication d’autres repères, propose des pistes de réflexion pour une Europe sociale digne de ce nom. La première piste part des faits : il y a un écart de richesse important entre les pays en Union européenne! En 2018, le produit intérieur brut (PIB) par habitant en Belgique était d'environ 40.000 euros . Avec environ 10000 et 7000 euros des pays comme la Roumanie et la Bulgarie restent loin derrière. Au niveau des salaires, nous allons retrouver les mêmes écarts : alors que les travailleurs au Danemark, un pays où les salaires sont élevés, gagnent en moyenne 25 euros l'heure, les Bulgares gagnent un peu moins de 1,70 euro. Les politiques d’austérité ont encore aggravé les écarts et la division de l'UE : en Grèce, en Italie, au Portugal et en Espagne, le PIB par habitant a diminué durant ces dernières années.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le Gouvernement Michel prétend avoir favorisé la création de près de 200.000 emplois en Belgique depuis 2015. Mais de quels types d’emplois s’agit-il exactement ?

Par Stéphane Balthazar, économiste à la form'action André Renard

EmploisWEBPlongée une fois de plus dans une crise politique et institutionnelle inédite compte tenu du coup de Jarnac récent opéré par la N-VA à six mois d’élections importantes pour le pays, la Belgique dispose d’un Gouvernement fédéral qui ne dispose plus de majorité parlementaire ! Cette situation ubuesque n’est pas sans conséquences sur le fonctionnement des institutions et donc sur la vie et l’avenir de la population. Les interlocuteurs sociaux n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme immédiatement, et d’appeler le monde politique à se ressaisir sans délai. Car, outre l’image négative du pays que cette crise inédite dépeint à l’international, de nombreux dossiers ou chantiers majeurs doivent avancer à tout prix.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La Déclaration universelle des droits de l’homme a 70 ans. Le Pacte mondial sur les migrations est son petit-fils.

Par Frédéric Tihon, Form'action André Renard

DroitHWEBLe 10 décembre 1948, les 58 Etats membres de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptent la Déclaration universelle des droits de l’homme. C’était il y a tout juste 70 ans. Un texte qui précise les droits fondamentaux de l'homme tels qu’ils doivent s’appliquer à l’ensemble des humains de cette planète. Un texte qui n’a pas de véritable portée juridique, seulement une valeur déclarative. Un texte qui n’a donc aucune valeur contraignante. Cette Déclaration universelle des droits de l’homme, c’est aussi, et surtout, un consensus historique faisant de la personne humaine une valeur suprême.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Le Pacte de l’Organisation des Nations Unies sur les migrations: exemple d’enjeu sociétal ou utilisation politicienne

Par Bernard Bolly, Directeur de la Form'action André Renard

Pacte-migratoire-marrakechWEBPeu ambitieux et déjà validé, le Pacte sur les migrations de l’ONU qui a été approuvé le 10 décembre dernier à Marrakech a génèré un vent de panique en Europe, notamment en France et en Belgique. Petit rétro-acte. En septembre 2016, partant du principe qu’aucun État seul ne peut espérer s’attaquer à la question migratoire, l’assemblée générale des Nations Unies a décidé de mettre en place un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. L’idée était de refléter les intérêts des pays d’origine, de transit et d’arrivée, en termes de sécurité et de frontières, mais aussi des migrants eux-mêmes, par le biais d’organisations qui protègent leurs droits.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Les cancers professionnels : des maladies évitables qui coûtent très cher à nos sociétés

Par Tony Musu, ETUI

CancerWEBPremière cause de mortalité au travail, les cancers professionnels engendrent des coûts importants pour les travailleurs, les employeurs et les systèmes de santé dans tous les pays européens. Ce sont les travailleurs et leurs familles qui en supportent la quasi-totalité. Le processus de révision de la directive Cancérogènes, enfin réamorcé, devrait contribuer à diminuer le nombre de victimes et les coûts associés.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Réforme APE : Jeholet (MR) joue à la roulette russe avec plus de 60.000 emplois

Par Greffe Marie, Form’action André Renard

APEWEBEn 2002, le gouvernement wallon de l’époque avait eu l’idée de crée le dispositif APE afin de clarifier les choses et de rassembler les différentes aides en place dans le cadre du plan de résorption du chômage wallon. Ce dernier avait pour vocation de rassembler au sein d’une même dénomination différentes aides (statuts ACS, TCT, FBIE, etc.) et de favoriser l’engagement des demandeurs d’emploi inoccupés. A côté de cette volonté de remise à l’emploi, le dispositif avait aussi pour ambition de soutenir le secteur du non-marchand (socio-culturel, santé, éducation permanente, action sociale…) via une aide à l’embauche spécifique, mais aussi les pouvoirs locaux, régionaux et communautaires, ainsi que l’enseignement (2007). Ce double objectif de départ avait son importance dans le calcul du nombre de points APE octroyés : majoration suivant la durée d’inoccupation du candidat et son niveau de qualification.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Fake news : le vrai et le faux

Par Frédéric Tihon, Form'action André Renard

FakeWEBA la fin du dernier été, la ministre grecque de la Culture, Myrsyni Zorba, annonce via Twitter le décès du réalisateur de 85 ans Costa Gavras. Dans la foulée, ou presque, des agences de presse (Associated Press) et des médias du monde entier (France 24, The New York Times, The Washington Post) relayent la nouvelle. Costa Gavras est pourtant bel et bien vivant, il le confirmera de vive voix à la télévision grecque dans les heures qui suivront. La ministre aussi fera volte-face : c’est un faux compte Twitter à son nom qui a répandu la fausse nouvelle. Bienvenue à l’ère des « fake news ».

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


La pauvreté estudiantine en Fédération Wallonie-Bruxelles : une menace pour nos jeunes

Etude réalisée par Marie Greffe - Form'action André Renard

PauvreteestudiantineWEBLa gratuité de l’enseignement fait régulièrement débat dans la sphère politique belge. En 1983, notre pays a signé le « Pacte de New York » qui contient dans son article 13 le droit à un enseignement supérieur accessible à tous en pleine égalité (c’est-à-dire que tous y ont droit de la même façon), en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriés dont l’instauration progressive de la gratuité. Cet engagement vieux de 35 ans n’est pourtant pas encore une réalité en Belgique. En 2017, lors de la Journée internationale des Etudiants, différentes associations et syndicats tiraient une fois encore la sonnette d’alarme face à la pauvreté estudiantine grandissante. La même année, le ministre de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt (PS), a lancé une étude spécifique sur la paupérisation des étudiants afin de quantifier le phénomène et de pouvoir trouver des solutions pour y remédier . La pauvreté est difficile à mesurer car elle est souvent multifactorielle. Une étude de la Fédération des étudiants francophones (FEF), publiée en septembre 2017 « Conditions de vies des étudiant.e.s », annonce que quelque 15 % des 3.000 personnes interrogées lors de l’enquête s’en sortent sans l’aide de leur famille pour financer leurs études tandis qu’un sur deux a un travail étudiant pour financer leur scolarité. Enfin, en 2017, 27.133 étudiants ont été frappés à la porte du CPAS pour subvenir à leurs besoins pendant leurs études, soit 7,5 fois plus qu’en 2002.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Allocations familiales en Wallonie : le nouveau régime concernera les enfants nés en 2020

Par Marie Greffe - From'Action André Renard

AllocationsfamiWEBDans le cadre de la sixième réforme de l’Etat, le gouvernement fédéral a décidé de transférer les allocations familiales dans le giron des entités fédérées (Région wallonne, Communauté flamande, Communauté germanophone et la Cocom pour la Région bruxelloise). Cette décision a fait couler beaucoup d’encre dans la presse et a entraîné une série de questionnements au sein des gouvernements régionaux. Dans cette analyse, nous allons nous attarder sur la manière dont le gouvernement wallon a pris les choses en main et a déterminé l’avenir de ces aides allouées aux familles avec enfants. Afin de laisser le temps aux entités de se retourner et de déterminer un nouveau modèle, une période transitoire a été décidée jusque 2019.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...


Smart City: le nouveau défi de nos villes et communes

Etude de Marie Greffe - Form'action André Renard

Smart-CityWEBLe monde change et avec lui nos modes de consommation, de travail, de vie… Aujourd’hui, la révolution numérique constitue un nouveau bouleversement dans nos rapports au travail, aux autres, mais aussi à notre manière d’acheter, de vivre ou encore de concevoir l’avenir. Le mouvement des Smart Cities va dans ce sens. Il n’est pas question pour les villes et les communes de ne pas s’adapter à cette transformation technologique. Cette démarche n’est cependant pas simple, car l’évolution vers des « villes intelligentes » n’est pas aisée. Il ne suffit pas de disposer de la technologie pour évoluer vers ces nouveaux concepts, il faut également réfléchir à l’apport de cette démarche en vue de réduire les coûts de gestion et de dégager de nouvelles marges tout en gérant de manière globale les ressources, infrastructures et services de la ville. Néanmoins, il est clair pour de nombreux responsables locaux que cette démarche liée à la stratégie urbaine et à une gouvernance ouverte ne pourra qu’être bénéfique pour le respect de l’environnement, la croissance économique et l’amélioration des espaces de vie. La dynamique Smart City ne peut donc être envisagée que de manière globale.

Cet article vous intéresse? Lire la suite au format PDF...